Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 15:51

Episode 4 ou "Peut -on estampiller un bezness".

 

 

L'Aid est venu, il a rompu la prohibition établie depuis un mois, sur  les plaisirs de l’été.

une sciatique m'a empêché pour un moment à pratiquer le plaisir de l'écriture, mais ce n'est que partie remise.

 

Depuis que j'ai commencé à pratiquer l'autopsie du bezness, j'en vois partout, à croire que certaines obsédées des forums du routard m'ont passé leur virus.

 

Mais revenons à notre Jimmy que je trouve de plus en plus sympa, non que j'approuve son activité, mais je trouve qu'ayant un objectif, il fait quand même moins mal que certains banquiers de triste mémoire, qui rendent la vie en Europe impossible, obligeant des gens honnêtes à s'expatrier, n'est ce pas?



images hen

 

Je poursuivais ma quête dans la recherche du standard "bezness", qui semble-t-il a été défini par quelques rombières des forums déjà cités.


N'oublions que l'occident aime les standards, la norme,  l'ISO machin, et comme cela, c'est pesé, emballé et le bezness aura son estampille, visible, seulement par les vierges effarouchées, les dames respectables en quête de tendresse et les catherines  d'Emily Bronte.


Jimmy me présenta au cours de nos rencontres Jo, nous l'appellerons Jo.

Jo est une des réussites de ce métier.

Il débarqua au début de la fièvre touristique de son village.

Il avait un  air naïf qui ne dégageait aucune malice, un physique quelconque mais qui respirait la santé.

Cet air innocent lui permit de se rapprocher au plus prés de couples de différentes nationalités.

Jamais il n'avait inspiré la  méfiance d'un mari, ce qui lui permit de satisfaire nombre de fantasmes de leurs épouses esseulées par l'effet de l'alcool et la fatigue des activités de la plage .


Il devint peu à peu, l'ami des couples, leur guide et bientôt conseiller,  à tel enseigne, qu'il put devenir l'intermédiaire pour leurs transactions immobilières.

Le hic, qu'à cette époque, un étranger ne pouvait pas devenir propriétaire sans une autorisation de l'administration.

Il put alors se substituer à ces personnes, et avec le temps et la désespérance d'obtenir ces autorisations, il put jouir de certains biens.

 

Mais tout à une fin, car objectif atteint, enfin atteint pour son entourage, il arrêta cette activité pour se lancer dans des activités plus classiques et néanmoins rentables.

 

Malgré sa position actuelle de citoyen au dessus de tout soupçon, il voyait le chemin parcouru, dans les yeux de ses anciennes connaissances.


Personnellement, je suis mal placé pour juger cette personne, je ne  suis qu'un témoin qui essaye de comprendre, mais ceci me rappelle  certains vers de Gibran dans " le prophète" :

 

 

Vous êtes bon quand vous marchez d'un pas ferme vers un but que vous vous êtes fixé.

Pourtant vous n'êtes pas mauvais si vous y aller en clochant du pied.

Car même ceux qui boitent ne marchent pas à reculons.

Mais vous qui jouissez d'une saine membrure et d'une leste allure, gardez-vous de claudiquer devant les infirmes, en signe de compassion.

Ainsi il est mille et un chemins à prendre pour être bon, et vous n'êtes pas mauvais si vous ne prenez pas le bon,

Mais vous vous plaisez à vous y arrêter pour flâner et papillonner.

 

 

(suite au prochain épisode)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Hammamet autrement
  • Le blog de Hammamet  autrement
  • : Hammamet Autrement & plus encore
  • Contact

Profil

  • mon
  • Tu n'as pas aujourd'hui de prise sur demain,
Mais y songer c'est se donner l'esprit chagrin.
Ne gâche pas l'instant tandis que ton coeur veille:
Ce qui te reste à vivre est encore incertain.
o.khayam
  • Tu n'as pas aujourd'hui de prise sur demain, Mais y songer c'est se donner l'esprit chagrin. Ne gâche pas l'instant tandis que ton coeur veille: Ce qui te reste à vivre est encore incertain. o.khayam

Recherche

Culture