Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2013 7 18 /08 /août /2013 10:45

 

« Deux de mes jours comptés ne me tourmenteront jamais : Hier, déjà oublié, demain, dont je n'ai nulle envie.  »

de Omar Khayyâm


 

Depuis des mois, j'ai déserté  ce blog.

Je l’ai déserté doucement en écrivant moins et en publiant des nouvelles roses qui se marient au luxe, les vacances, bref des notes d’espoir, superficielles, mais bien à propos.

Puis, ces articles, légers, ne correspondaient plus à la situation d’où ma fuite vers le silence.

Ce  blog  était pourtant, pour moi, pendant des années une sorte de défouloir, me permettant de temps en temps d'éditer une nouvelle (littéraire) ou d'exprimer une humeur passagère, une photo expressive.

J'ai abandonné ce blog, mon refuge car quelque chose a cassé en moi.

Personne ne peut se targuer survivre s'il n'a pas d'objectifs, de projets, ...d'espoir.

Oui, de part mon vécu, et pendant un moment,  j'ai rarement été déçu à ce point d'une dégradation de la situation sur le plan social, moins de travail dans les hôtels, le bâtiment, augmentation  des vendeurs ambulants, dégradation de l’environnement, gravas et déchets des chantiers, ordures etc…

Depuis quelque temps, la situation s’améliore en apparence,  mais la rentrée s’annonce avec des incertitudes   comme des nuages  plus ou moins bénéfiques.

Je continue, cahin caha, à  cohabiter avec Hammamet, ses habitants, ses habitués d'un soir,  vacanciers ou ceux qui y habitent, travaillent et luttent pour la vie.

L'espoir que sa vocation première, fournisseuse de joie et d'espérance, renaisse et lui redonne la place qu'elle mérite.

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by mon - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Hammamet autrement
  • Le blog de Hammamet  autrement
  • : Hammamet Autrement & plus encore
  • Contact

Profil

  • mon
  • Tu n'as pas aujourd'hui de prise sur demain,
Mais y songer c'est se donner l'esprit chagrin.
Ne gâche pas l'instant tandis que ton coeur veille:
Ce qui te reste à vivre est encore incertain.
o.khayam
  • Tu n'as pas aujourd'hui de prise sur demain, Mais y songer c'est se donner l'esprit chagrin. Ne gâche pas l'instant tandis que ton coeur veille: Ce qui te reste à vivre est encore incertain. o.khayam

Recherche

Culture