Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 08:00

Un nouveau citoyen s'est installé à Carthage, c'est parait-il l'ancêtre reconstitué d'un habitant de Carthage, quand elle était à son apogée.

Il a été reconstitué à partir de son squelette dans un laboratoire  Français

 

normal HOMME-DE-BYRSA-111010-2~1

J'ai relevé cet extrait d'article qui presente la génése de l'affaire.


"Lui, c'est ''le jeune homme de Byrsa'', un personnage ayant vécu à Carthage au VIème siècle av. J.-C, et dont le tombeau fut découvert en 1994, sur le flanc sud de la colline de Byrsa, à la faveur du plus fortuit- et heureux- des hasards. Tout est en effet parti de la volonté du directeur du musée de Carthage à l'époque, M. Abdelmajid Nabli, de planter un arbre à l'entrée du musée. Et c'est à l'exact emplacement choisi qu'on a découvert la présence d'une belle tombe datant de l'époque punique, et renfermant la dépouille quasi intacte de notre Carthaginois.
S'ensuivit une étude anthropologique menée par le professeur Sihem Roudesli-Chebbi, qui a permis d'établir qu'il s'agissait d'un homme très jeune, ravi à la fleur de l'âge, ''assez robuste et d'une belle stature d'environ 1m70, présentant un crâne plutôt long, un front large, une face relativement étroite, un orifice nasal fin, des orbites hautes, et une région mentonnière plutôt carrée'', caractères qui ont permis à l'anthropologue de conclure à un Carthaginois ''de type europoïde, encore appelée caucasoïde, et plutôt même hispanique''."(www.mille-et-une-tunisie.com)


barbaragainsbourg   thumb JEUNE-HOMME-DE-BYRSA-2

 

J'ai alors essayé de savoir s'il me rappelait quelqu'un, De part mon âge, j'ai conclu que nous ne rencontrons pas à Tunis , tous les jours ce type "europoïde, encore appelée caucasoïde, et plutôt même hispanique'', alors j'ai cherché ailleurs, j 'ai trouvé un air de famille avec Gainsbourg, et je me rends compte de mon inculture, car j'ai découvert que Gainsbourg a un type caucasoïde, ce qui ne me dérange d'ailleurs pas, mais ne répond pas à mon questionnement :

Est ce que l'homme  en question ne serait-il  pas un touriste de l'époque, qui serait mort à Carthage, il serait venu chanter  au  festival  d'été.

 

J'ai écarté cette hypothèse car vu son âge et l'absence de transport aérien Low-cost ( la semaine à 200 pieces de bronze, avion compris n'existait pas encore vu la qualité du kérozéne), il ne serait pas "un homme très jeune, ravi à la fleur de l'âge, ''assez robuste et d'une belle stature d'environ 1m70, présentant un crâne plutôt long, un front large, une face relativement étroite, un orifice nasal fin, des orbites hautes, et une région mentonnière plutôt carrée''

 

Alors que faisait ce monsieur, à Carthage, il vient bouleverser mes certitudes, sur la population autochtone, classée différemment par les mêmes spécialistes qui ont fait l'autopsie de ce quidam.

J'étais plongé dans le désarroi - qui a du à un certain moment obséder Alexis Carrel - quand ma femme, qui voyait mon état empirer, me proposa  un café, tu le veux avec du lait ? et ce fut la révélation : Eureka, je venais de comprendre que ce monsieur que personne n'attendait était le lait du café "melting pot" de notre population : le café crème anthropologique.

 

Ouf, je l'ai échappé belle car j'étais parti comme en 18, cherchant le complot  et la mauvaise foi des scientifiques, ... que sais-je, et puis ouf....

 

Alors, bienvenue à un de nos lointains cousins, par alliance pour moi, car je soupçonne mes origines moins caucasoïde mais très conviviales.


J’ai eu alors des pensées tendres envers ma femme qui m’a éclairée et  encore une fois j’ai eu la certitude que par son aide, elle était moins néfaste que ma belle mère, être immonde que les mêmes spécialistes pourrait autopsier vivante et pourquoi pas lui trouver un cousinage avec Attila, le Hun.

En tout cas j’ai décidé d’aller voir notre nouveau concitoyen aussi souvent que possible car il a été hébergé au musée de Carthage  .  

 

Je m'imagine, qu'un jour, par un miracle quelconque, il se reveillera et pourra apprécier l'honneur qui lui a été fait et surtout voir à quel point le prix du terrain a augmenté dans le coin. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mon - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Hammamet autrement
  • Le blog de Hammamet  autrement
  • : Hammamet Autrement & plus encore
  • Contact

Profil

  • mon
  • Tu n'as pas aujourd'hui de prise sur demain,
Mais y songer c'est se donner l'esprit chagrin.
Ne gâche pas l'instant tandis que ton coeur veille:
Ce qui te reste à vivre est encore incertain.
o.khayam
  • Tu n'as pas aujourd'hui de prise sur demain, Mais y songer c'est se donner l'esprit chagrin. Ne gâche pas l'instant tandis que ton coeur veille: Ce qui te reste à vivre est encore incertain. o.khayam

Recherche

Culture