Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

A travers certains forums de voyages, une figure emblématique du tourisme apparait, c'est du bezness, qu'il s’agit.
Discussions âpres: les uns, comme certains voyagistes qui oublient que les touristes ont une âme, les autres généralisent et de dépit (amoureux ou déçu) généralisent et qualifient les habitants du pays de tous les noms de poissons (généralement poisson bleu).
Bref, rien ne va dans le meilleur du monde, et pourtant...
Et pourtant, l'un ne va pas sans l'autre,  le bezness répond sûrement a un besoin et fut crée par certaines hôtesses "hot" et parachevé par les forums de voyage où l'on peut voyager, sans piper un sou et le reste vient tout seul avec la pub : "qu'elle époque, dirait ma concierge"!!!


Deux beaux films- à ma connaissance-  expliquent d'une façon touchante, surtout "vers le sud", le malentendu qui continuera, à mon avis, à dominer ces relations bien que basés sur le sexe et l'argent, paraissent contre nature car ils excluent le plus important :  les sentiments.

Déjà en 1960, un ecrivain Soudanais, publia un livre qui donnait déjà le ton sur les relations horizontales Nord - Sud  ( si j'ose m'exprimer ainsi) -voir plus bas-

Date de sortie cinéma : 10 juin 1992

Réalisé par Nouri Bouzid
Avec Abdellatif Kechiche, Jacques Penot, Ghalia Lacroix   plus...

Long-métrage tunisien, français. Genre : Comédie dramatique
Durée : 1h40 min Année de production : 1991

Synopsis : Fred, reporter photographe, part en Tunisie faire un reportage sur les bezness, jeunes gigolos qui vivent de leurs charmes.

Date de Sortie

25 janvier 2006

Réalisé par : Laurent Cantet
Avec : Charlotte Rampling, Karen Young, Louise Portal, Lys Ambroise, Ménothy Cesar...
  casting complet...
Distributeur :

Haut et Court

Genre :

Drame

Pays :

France

Durée :

1h55

Début des années 80. Haïti vit sous la coupe du dictateur Baby Doc. Malgré tout, le pays reste une destination touristique très prisée.
Vers le Sud décrit leur désir, leur rivalité, mais aussi leur difficulté à prendre en compte la réalité sociale extrêmement dure qui entoure ce petit coin de paradis dans lequel elles sont confinées. Jusqu'à la fin, Legba leur restera inaccessible. Leur désir n'y suffira pas, elles seront toujours des touristes.



Paru à la fin des années 1960, «Saison de migration vers le Nord» avait été censuré par le gouvernement islamiste de Khartoum au début des années 1990 en raison de scènes sexuellement explicites.

Des associations soudanaises avaient demandé à ce qu'il soit candidat pour le prix Nobel de littérature. «Saison de migration vers le Nord» avait été déclaré en 2001 «le roman arabe le plus important du XXe siècle» par l'Académie de la littérature arabe, établie à Damas.Avec AFP


Résumé du livre (Alpage)

Au jeune étudiant rentré au pays après un séjour en Europe, Moustafa Saïd entreprend de raconter son histoire : celle d'un destin déchiré entre la vie immémoriale de l'Afrique et le mouvement de l'Occident. Moustafa Saïd en effet a passé de nombreuses années en Angleterre, où il a mené des études brillantes, séduit de nombreuses femmes, provoqué le suicide de deux d'entre elles, brisé le mariage d'une autre... Sur sa vie plane une ombre de mystère. Peu de temps après son récit, inachevé, il meurt noyé dans le Nil, alors qu'il était excellent nageur : son confident tentera dès lors de remonter le cours d'une vie complexe, de comprendre qui fut réellement le fascinant Moustafa Saïd.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de Hammamet autrement
  • Le blog de Hammamet  autrement
  • : Hammamet Autrement & plus encore
  • Contact

Profil

  • mon
  • Tu n'as pas aujourd'hui de prise sur demain,
Mais y songer c'est se donner l'esprit chagrin.
Ne gâche pas l'instant tandis que ton coeur veille:
Ce qui te reste à vivre est encore incertain.
o.khayam
  • Tu n'as pas aujourd'hui de prise sur demain, Mais y songer c'est se donner l'esprit chagrin. Ne gâche pas l'instant tandis que ton coeur veille: Ce qui te reste à vivre est encore incertain. o.khayam

Recherche

Culture