Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 08:15



Côté pratique

L'arbre qui représente la Tunisie  n'est pas le palmier, dussé-je être à contre-courant de la mode actuelle.

Oui, le palmier, image d'Epinal de l'Afrique du nord a plus hanté l'imaginaire des occidentaux que la réalité locale.


Depuis ma tendre enfance, j’ai grandi avec l’eucalyptus.

Arbre dont l’origine les mots grecs est, eu : "bien", et kaluptos : couvert ; quant à son nom vernaculaire d'« arbre à la fièvre », il témoigne de ses puissantes propriétés médicinales.

Je me rappelais ma mère dans les années cinquante, dès qu'il y avait un malade dans la famille, il était d'usage de faire bouillir une décoction de feuilles d'eucalyptus. 

Cette technique d'évaporation permanente est un des meilleurs moyens pour assainir une pièce et protéger l'organisme contre les maladies contagieuses de l'hiver.

Les alentours d’Hammamet en sont pourvues malgré l’hécatombe survenue il y a quelques années pour agrandir la GP1.


Aussi dans cette période d'incertitude médiatique et grippale, je vous convie à vous promener dans l'air purifié de nos contrées et si vous êtes gentils, je vous donnerais au fur et mesure  (ou selon vos demandes) des recettes pour faire la nique à la grippe.


Côté humeurs


Tout enfant je craignais ces arbres, car ils étaient grands et silencieux, et je  n'aimais pas ceux qui se cachaient derrière leurs silences.

La nuit, ils semblaient être doués d'une autre vie, ils communiquaient avec le vent, et  en automne ou en hiver leurs longs ébats, laissaient au petit matin sur  le sol un tapis de feuillage pareil aux restes de libations ou à des traces d'une mue.


Ils étaient majestueux, témoins,  à travers le temps des passions, des hommes, de leurs veuleries, avec un zeste de malice semblant murmurer : Ah!! s'ils savaient.

S'ils s'avaient ce que les hommes sont versatiles.

S'ils s'avaient ce que les hommes sont petits.

S'ils s'avaient ce que le temps est immense.

S'ils s'avaient ce que leur vie est dérisoire

Et quelquefois, on pouvait  entendre au cœur de la nuit le même leitmotiv qui revient : S'ils s'avaient, s'ils s'avaient, s'ils s'avaient....


Alors, vous même, quand,  dans la nuit venteuse de vos contrées, lorsque vous entendrez le froufroutement des feuilles,  ne pensez jamais que c’est un bruit innocent et si, par chance, vous essayez de déchiffrer ce que les arbres se racontent, leurs litanies vous dévoileront peut être des prédictions ou des témoignages venus du fond des temps.( Extrait de textes personnels)

 

Article repris, publié il y a qques temps dans ce blog

 

 



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Hammamet autrement
  • Le blog de Hammamet  autrement
  • : Hammamet Autrement & plus encore
  • Contact

Profil

  • mon
  • Tu n'as pas aujourd'hui de prise sur demain,
Mais y songer c'est se donner l'esprit chagrin.
Ne gâche pas l'instant tandis que ton coeur veille:
Ce qui te reste à vivre est encore incertain.
o.khayam
  • Tu n'as pas aujourd'hui de prise sur demain, Mais y songer c'est se donner l'esprit chagrin. Ne gâche pas l'instant tandis que ton coeur veille: Ce qui te reste à vivre est encore incertain. o.khayam

Recherche

Culture