Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 14:56

Un article de  Senioractu affirme la possibilité de vivre de longues périodes à l'Hôtel pour 20 Euros.


 

Extrait de l'Article

Depuis le début des années 2000, il est courant de rencontrer des retraités qui partagent leur vie entre la France et l’étranger, et notamment le Maghreb. L’hiver au soleil de l’Afrique du nord et l’été dans l’Hexagone. Un style de vie de plus en plus habituel qui permet à ces seniors de profiter des hivers doux et du niveau de vie de ces pays, sans pour autant totalement quitter la France. Exemple en Tunisie dans les hôtels « Hôtel Plus » de Nabeul et d’Hammamet.

.........En effet, de nombreux hôteliers locaux ont bien compris l’intérêt qu’il y avait à faire tourner leurs établissements durant la saison creuse (automne/hiver) en pratiquant des tarifs particulièrement intéressants pour les séjours de « longue durée » (supérieur à un mois).

Prenons le cas de Hafedh Jerbi. Depuis 2005, cet hôtelier tunisien, directeur de deux établissements (l’un à Nabeul et l’autre à Hammamet), tous les deux situés à une heure au sud de Tunis, propose aux retraités français de venir s‘installer pendant quelques semaines dans l‘une de ses deux structures..................


Page facebook "Hammamet Autrement"

lien : http://www.senioractu.com/Tunisie-vivre-a-l-hotel-pour-20-euros-par-jour-en-pension-complete_a12012.html 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Hammamet autrement
  • Le blog de Hammamet  autrement
  • : Hammamet Autrement & plus encore
  • Contact

Profil

  • mon
  • Tu n'as pas aujourd'hui de prise sur demain,
Mais y songer c'est se donner l'esprit chagrin.
Ne gâche pas l'instant tandis que ton coeur veille:
Ce qui te reste à vivre est encore incertain.
o.khayam
  • Tu n'as pas aujourd'hui de prise sur demain, Mais y songer c'est se donner l'esprit chagrin. Ne gâche pas l'instant tandis que ton coeur veille: Ce qui te reste à vivre est encore incertain. o.khayam

Recherche

Culture